Débuter en Astro-Photographies
d'apr√®s Jean-Christophe Marin ©
Astrophotographie
Définition
Photographie des objets du ciel.
Pourquoi ?
Garder un souvenir d'une observation
Recherche estétique
Recherche scientifique

Différents types

Planétaire et lunaire
Recherche de la résolution maximale de l'instrument, utilisation de systémes grandissants

Ciel profond
accumuler les temps de poses pour capter le maximun
de lumière et capter les objets faiblement lumineux.

Le matériel utilisé dépendra du type de photo à réaliser

Appareil sur pied fixe
CIBLES
Photographie à très grand champ des constellations de la voie lactée, ainsi que des conjonctions (ci-contre)

LE MATERIEL
(1) 1 APPAREIL PHOTO NUMERIQUE. (Pose B, Mode manuel.)
(2) 1 PIED PHOTO
(3) 1 INTERVALLOMETRE
1 ORDINATEUR + logiciels de traitement d'images


LA PRISE DE VUE
Le but est d'ACCUMULER la lumière donc LONGS temps de poses.
Problème : La terre tourne sur elle même en 24h. Le ciel est donc animé d'un mouvement de rotation qui induit un FLOU DE BOUGER.

La durée des poses sera limitée selon la focale de l'objectif et la taille des pixels du capteur (échantillonnage).

REGLE NPF
Exemple
Apn Canon Eos 450d
p = 5,2¬Ķm
objectif 18 mm
f / 3,5
poses maximales : 15 secondes
Au dela de 15 s de pose, les images des étoiles seront des traits.

REGLAGE APN

Sensiblilité nominale : selon les appareils, de 400 à 1600 iso.
Mode Manuel, pose déterminée par la règle NPF ou Bulb si intervallomètre.
Enregistrement des images en format RAW.

REGLAGE OBJECTIF
Mise au Point sur l'infini. Attention ne pas toujours se fier aux indications de la bague de mise au point.
Diaphragme ouvert au maximum (le plus petit nombre). Attention sur les objectifs bas de gamme, il faut le fermer un peu.
Désactiver le stabilisateur d'image et l'autofocus.

LES PRISES DE VUES
Les FLATS : photographie de jour d'une surface uniforme avec la même configuration optique.
Les OFFSETS : photographie dans l'obscurité (avec le cache) avec le temps de pose le plus court permis par l'appareil.

Les BRUTES : Ce sont nos prises de vues de nuit proprement dites.
Les DARKS : Prises de vues dans les mêmes conditions que les brutes (température, temps de pose) mais avec le cache.

Il faut une vingtaines de DOF (dark, offset et flat) au minimum. Plus c'est encore mieux. Attention à recadrer régulièrement

Le traitement d'image
Théorie

image = signal + bruit thermique + bruit de lecture

Bruit thermique = agitation thermique des éléctrons.
Il dépend de la température et du temps de pose.

Pose identique à la prise de vue (donc même thermique)
dans obscurité (donc pas de signal

Bruit de lecture = parasites émis par l'éléctronique lors de la lecture du capteur.

Prétraitemant

Sur chaque brute il faudra réaliser cette opération :

Ici l'aide des logiciels spécialisés est la bienvenue : ils font tout ça automatiquement.
DARK
Pose très courte (donc pas de thermique) dans l'obscurité (pas de signal)
OFFSET
Elimine le vignetage de l'optique.
FLAT
Elimine l'ombre des poussières sur le capteur.Image d'une surface uniforme avec une chaine optique
BRUTE
identique à la prise de vue

Le Stacking ou Empilement
Cette fois c'est l'op√©ration    que l'on r√©alise.
Mais attention, comme nous n'avons pas utilisé de monture équatoriale, les étoiles se sont petit à petit décalées.
Les brutes ne se superposent pas.
Il faut d'abors les aligner les unes par rapport aux autres.
Là encore, les lociciels dédiés font ça très bien automatiquement.


Les logiciels (gratuits)
IRIS
Très performant
Pas intuitif, il faut entrer des lignes de commandes
téléchargement ici
Deep Sky Stacker :
Facile , tout automatique
Résultats pas toujours au top (couleurs). Ne permet que le prétraitement. Il faut un 2éme lociciel.
téléchargement ici
> >